Touringers.org, le forum des amateurs de touring en véhicules anciens et de collection
facebook Touringerspinterest Touringersinstagram Touringerstwitter Touringersgoogle+ Touringers

Elle était maquillée comme une bagnole volée.

Pour tout véhicule antérieur à aujourd'hui
  • Sujet 2
  • Sujet 1
  • Appel
  • 1
  • 2
  • 3
  • Savoir
  • Communication
  • 1
  • 2

Les voitures de Picasso

  • indienestmonnom
  • Portrait de indienestmonnom Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Moderateur
  • Moderateur
Plus d'informations
15 Aoû 2019 17:39 - 15 Aoû 2019 17:45 #6730 par indienestmonnom
indienestmonnom a créé le sujet : Les voitures de Picasso
Après avoir vu un article dans Nice-matin il y a quelques jours, j'ai eu envie de partager avec vous cette info. Il ne restait qu'à la re-formuler. Comme vous le savez, nous habitons non loin de la dernière demeure de Pablo Picasso, à Mougins...

Après son décès le 8 avril 1973, son patrimoine se composait de 1 885 peintures, 1 228 sculptures, 7 089 dessins, 30 000 impressions, 3 222 œuvres de céramique, 2 châteaux, trois maisons, 4,5 millions de dollars en espèces, 1,5 million de dollars en or et divers titres et obligations. En 1980, une estimation prudente de l'ensemble était de 250 millions de dollars, et on peut légitimement se demander quelles automobiles un tel homme pouvait posséder !

Il faut d'abord dire que Picasso ne conduisait pas lui-même. Ce sont ses amis, ses compagnes ou ses employés qui s'en chargeaient.

Né en 1881, on ne sait pas grand chose des véhicules qu'il a pu avoir au cours de ses 40 premières années. Mais de sa première femme, Olga Khokhlova, rencontrée en 1917, il aura un fils en 1921, Paulo, qui sera jusqu'à sa disparition en 1975 un admirateur avéré de belles voitures.

Séparé (le divorce ne sera prononcé qu'en 1955) d'Olga en 1926, Marie-Thérèse Walter devient alors sa maîtresse. Désormais riche et célèbre, il fait l'acquisition le 27 juin 1930 de celle qu'il considérait comme "son trésor" : une Hispano-Suiza H6B. Capable d'accueillir huit personnes, Picasso effectua de nombreux voyages à son bord, et y transporta toiles et sculptures. A la fin des années 50, elle était utilisée presque exclusivement pour assister à des corridas. Quand il s'aperçut que l'Hispano pouvait à peine quitter le garage sans tomber en panne, il acheta un autre modèle plus moderne, un modèle K6 de 1938 qui resta dans le garage de la villa de Notre Dame de Vie à Mougins (au côté de l'Alfa-Roméo de sa dernière femme et égérie, Jacqueline Roque) jusqu'à son rachat en 2001.

Picasso, Dora Maar et Lee Miller devant l'hôtel Vaste Horizon, à Mougins en 1937 :


Source : www.centrepompidou.fr/cpv/resource/c69Xyo/rynG8x5


Source : 41a.net/tag/hotelvastehorizonmougins


Source : 41a.net/tag/hotelvastehorizonmougins


Source : 41a.net/tag/hotelvastehorizonmougins

L'Hispano en 1953 :


Source : edu.ge.ch/decandolle/content/requiem-por...ino-espanolparte-iv2

La deuxième Hispano et l'Alfa-Roméo à Notre Dame de vie en 1998 :


Source : www.shutterstock.com/editorial/image-edi...ns-in-france-970508a

Malgré la naissance de leur fille Maya en 1935, il quitte Marie Thérèse en 1936 et entretient une nouvelle liaison avec Dora Maar jusqu'en 1943. Il rencontre alors Françoise Gilot avec qui il a deux autres enfants, Claude et Paloma.

En juin 1948, il échange avec le concessionnaire américain Sam Kootz de New York, un cabriolet Oldsmobile Futuramic de 1948 contre l’une de ses peintures. Elle est habituellement conduite par son chauffeur personnel, Marcel Boudin, à son service depuis 25 ans. Un soir de 1951, pendant une des fois où Marcel utilisait la voiture à ses propres fins, il a un accident à 60kms de Paris et l’Olds finit sa route contre un arbre. Ulcéré, Picasso le congédie sans ménagement, et il achète en 1952 une Hotchkiss Anjou 1350 4 cylindres de 13cv, la petite sœur du modèle 6 cylindres type 2050 de 20cv. Françoise ne désirant pas conduire non plus, c’est Paulo qui sera réquisitionné comme chauffeur. La voiture sera rachetée à Picasso par un ancien libraire antibois avec sa carte grise, elle demeure actuellement dans un garage de Mougins. Le propriétaire l’a mise en vente aux enchères en 2007 pour la somme de 15000€, elle n’a pas été vendue…

A bord de l'Oldsmobile :


Source : www.gettyimages.fr/detail/photo-d'actual...alit%C3%A9/471324062

Paulo Picasso et l'Oldsmobile :


Source : phscollectorcarworld.blogspot.com/2017/1...f-pablo-picasso.html

Avec l'Hotchkiss Anjou :



L'Anjou aujourd'hui :


Source : www.nicematin.com/histoire/une-voiture-d...ge-de-mougins-404510

A partir de 1952 il vit avec jacqueline Gilot, sa dernière compagne. Il assiste régulièrement aux corridas de Vallauris. A cette occasion, il perpétue le rituel d’un défilé à bord d’une Renault de 1925, à laquelle le propriétaire, Gilbert Valentin, qui n’a pas consenti à la vendre, a greffé deux cornes de taureaux sur le capot avant ! C’est dans cette même auto, toujours conduite par Valentin, qu’il défile en 1961, dans les rues de Vallauris, pour célébrer ses 80 ans.

A Vallauris, avec la Renault-taureau de Valentin :


Source : www.parismatch.com/Culture/Art/Picasso-p...s-de-mon-pere-158071

En Citroën Traction, 1954-1956 :


Source : subastas.catawiki.es/kavels/8046961-unkn...use-jacqueline-roque

On le voit siégeant dans une Mercedes 300SLS noire de 1956, mais là encore, et bien qu’il l’appréciât, cette voiture n’est pas la sienne. Elle fut prêtée à David Douglas Duncan, journaliste de renom, par la firme afin d’en rédiger un article de promotion. Duncan garda l’auto par la suite et la revendit en 2007 à Claude Picasso, fils de Pablo.

La photo de l'article de Duncan :


Source : www.motor1.com/photo/169674/pablo-picass...ne-and-david-duncan/

En 1958, alors que Picasso réside dans le quartier de la Californie à Cannes, un jeune reporter mexicain Manuel Mejido réussit à décrocher une interview en se faisant passer pour un représentant du Centre Républicain Espagnol du Mexique, une entité ayant accueilli des réfugiés politiques pendant la guerre civile. Il se rend sur place au volant d'une DS bleue qu'il emprunte à un ami. Lors de l'entrevue, l’artiste s'éclipse quelques heures. A son retour, il annonce qu’il a repeint la voiture aux couleurs des "guirlandes de la paix", et chacun découvre l'œuvre composée de fleurs, d'arbres et d'une famille. À la demande du journaliste (que l'on voit sur la photo aux côtés de la voiture), elle est signée par Picasso, au niveau d'un passage de roue. Faut-il y voir le début de la saga des Citroën Picasso moderne ?

La DS de Mejido :


Source : fr.motor1.com/news/178518/pablo-picasso-citroen-ds-art-car/

En 1962, il possède une Renault Dauphine, et c’est un modèle Lincoln Continental de 1963 qui est sa dernière auto connue, à l’heure de sa disparition en 1973. Enfin, on retiendra l’Austin Princess, offerte par son père à Paloma pour ses 20 ans en 1969. Cette auto a été vendue aux enchères le 21 octobre 2018 au prix de 9500€…

La Dauphine à Cannes en 1962 :


Source : encheres.catawiki.eu/kavels/20039433-unk...dauphine-cannes-1962

Paulo devant la Lincoln 1963 :


Source : desvignesbkk.over-blog.com/2015/07/clin-...et-ses-voitures.html

L'Austin de Paloma :


Source : actu.fr/normandie/aigle_61214/video-une-...-lorne_19171188.html

Le destin de toutes ses automobiles n’a pas été homogène. Certaines ont disparu, d’autres valent des sommes considérables, quelques-unes sont encore accessibles. Il reste étonnant de constater que malgré son immense fortune, la folie bagnole n’a pas contaminé Pablo Picasso. Cependant, on ne peut que souligner que chacune de ses femmes ont rencontré un triste sort après leur séparation d’avec le peintre. Suicidées, dépressives et malades, elles prouvent qu’en la compagnie de celui qui n’eut qu’un seul accident d’auto en 1936, il valait mieux être en chair mécanique !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Graham

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.